24 décembre 2015

Céleste- In

Un petit moment de douceurtrès nowelienqui va surement plaireà mon amie du nord du Sud,et aux autres aussi, j'espère!! Joyeux Noël, tout le monde !! Lily & Snowman Bleck, tu ne m'en veux pas d'avoir piqué ton sous-titre ...
Posté par Antiblues à 09:31 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

23 décembre 2014

Tapis rouge pour le père Noël!

Pour ce mardi-mercredi, Olgayou nous a proposéd'illustrer nos scènes de rue sur le thème de Noël!Oh, je ne m'y attendais pas du tout !! A l'affut dans les rues de Cannes, je traque l'évenement,l'un de ces clichés percutants qui entretiennent ma légende vivante,mais sans succès...Mes pas m'entrainent alors vers le Palais des festivals et c'est là que quatre miracles ont lieu d'un coup!Le premier miracle est que la facade du palais,en travaux depuis mi mai, est enfin achevée,livrée dans les délais, et c'est beau!Le second... [Lire la suite]
Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
20 décembre 2014

Natalophile ou natalophobe?

Pour ton défi du 20 décembre,j'ai appris, Miss Soène, que tu fais dans l'état d'âme!Je sais, je sais, il y a belle lurette que tu ne crois plus en moi, le Père Noël...Malgré tout, en ce soir d'Avent,  je vais essayer de te consoler... Tout comme moi, tu t'interroges.Ma belle fête de Noël, qu'es tu devenue??!!Il était une fois, il y a bien longtemps, une époque où les hommes savaient encore retrouver le chemin vers leur coeur d'enfant;chacun pouvait ressentir la magie de Noël,quelque soit son âge!Il suffisait de pousser la... [Lire la suite]
Posté par Antiblues à 06:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
29 décembre 2012

Noël,le jour d'après, le making off

26 décembre, 23H 30, au bar du Lutécia … Affalés sur leur tabouret, complètement exténués par leurs dernières virées, Le père Noël et le père Fouettard discutent et refont le monde… Ils en sont à leur 4eme Martini gin … PN fourrageant furieusement sa barbe : - Dis donc PF, pour toi Noël c’est quoi ? - Oh répond PF, c’est pu comme avant ! Les gamins croient plus rien d’nos jours ! Tiens c’est pas pour dire, mais le soir du 24 j’étais chez un vaurien de première bourre, la classe mondiale ! Et ben j’ai même pas... [Lire la suite]
Posté par Antiblues à 16:15 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
19 décembre 2009

La narcose des profondeurs (8 et fin)

Comme je remontais lentement vers le gite, je laissai aller mes pensées. Cela faisait des mois que je marchais dans ma vie sans destination précise. J’étais parti à Sainte Lucie en espérant que le hasard des rencontres me donnerait un nouveau cap. D’autres voyages antérieurs s’étaient révélés bien décevants. J’étais comme ces plongeurs qui sont descendus trop vite et trop profondément ; victimes de l’ivresse, la narcose des profondeurs, mettant leur vie en danger sans en avoir conscience. Irresponsables. J’avais vécu cette année... [Lire la suite]
Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
18 décembre 2009

La narcose des profondeurs (7)

Nous avons retrouvé William dans un bar minuscule, en train de boire la bière locale « Piton », nom inspiré des deux pitons volcaniques en pain de sucre qui dominent le village de la Soufrière. Le brasseur en avait déduit une publicité imparable pour la concurrence : « Piton, the power of two ». Je goutai donc cette production locale, acceptable dès lors qu’on ne fait plus référence au savoir faire belge… William me demanda si j’étais toujours décidé à partir pour Castries. Je répondis sans hésiter que non, je me trouvais très bien... [Lire la suite]
Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 décembre 2009

La narcose des profondeurs (6)

Rodney se balançait à l’ombre sur la terrasse dans le rocking chair. A la vue de Florentine, son regard s’anima. Il posa délicatement son cigarillos dans une pierre de lave évidée et vint embrasser la jeune fille.De la cuisine s’échappaient de délicieuses odeurs de poulet aux épices et au lait de coco…Après avoir rincé et rangé notre matériel, une partie de billard s’engagea qui fut plus animée que la veille. Florentine se débrouillait et je m’étais enhardi à quelques coups gagnants qui devaient tout au hasard.Le repas dévoré à... [Lire la suite]
Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2009

La narcose des profondeurs (5)

Je pouvais voir l’épave en mauvais état dans la faible luminosité, à demi enfouie dans le corail et les gorgones qui l’avaient colonisée. C’était un F4U Corsair. Il manquait les verres du cockpit et je distinguai parfaitement le siège du pilote et le tableau de bord évidé de ses compteurs. L’hélice était tordue et une grande partie de l’aile gauche manquait. On pouvait encore à peine distinguer par endroit le damier blanc et noir peint autour du moteur. De nombreux poissons perroquets aux couleurs éclatantes et des balistes se... [Lire la suite]
Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 décembre 2009

La narcose des profondeurs (4)

Mama sortit de sa cuisine en portant à bout de bras un immense plateau sur lequel, dans un lit de feuilles, langoustes et poissons grillés étaient disposés en éventail. Derrière elle, le gamin portait des saladiers fumants. Le repas fut un des meilleurs moments de ces dernières années. La conversation roula sur la cuisine française. C’était pour eux un pur fantasme ! Il me fut impossible de traduire et d’expliquer le terme « andouillette » ! Près  de nous, quantité d’insectes s’agglutinaient autour des ampoules nues. Les... [Lire la suite]
Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 décembre 2009

La narcose des profondeurs (3)

Le gîte était un peu à l’écart du village. Accueilli et guidé par une « Mama » créole nonchalante et souriante, je pris possession de ma chambre au confort sommaire. L’endroit était propre.  Sous les tropiques, la nuit tombe très vite. J’évitai d’allumer toute lumière pour ne pas attirer de nombreux insectes aux dimensions désagréables à mes yeux d’européen. Tout en vidant ma valise, je pouvais entendre de la terrasse, les cris d’oiseaux et d’animaux inconnus qui montaient de la forêt toute proche. Il régnait dans cette... [Lire la suite]
Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]