Mind a eu la bonne idée de reprendre le jeu des "Plumes".
C'est la première édition aujourd'hui 9 juillet.
Il faut caser dans un texte les 14 mots suivants choisis par les participants:
Aquarelle, Voyelle, Mirabelle, Maternelle, Stèle, Eternel, Bretelles, Ribambelle, Infidèle, Dentelle, Cannelle, Passerelle, Balancelle, Ritournelle. "

Sa jambe gauche le faisait souffrir plus que d’habitude. Depuis son accident du 15 avril, elle ne lui laissait guère de répit. Sur un sentier du Mercantour, Valentin était "allé au tas" et avait raté une passerelle au dessus de la Vésubie, en amont de Saint Martin. Un vol plané de 5 mètres avec sa moto trial Sherco Cabestany Replica lui avait cassé pas mal de morceaux. Il avait même failli passer à la vie éternelle ! Au dessus du vide, les branches accueillantes d'un pin cembro providentiel l'avaient miraculeusement sauvé du trépas.  Dans ses somnolences opiacées sur le lit d’hôpital, revenait en boucle la vision élégiaque d’une stèle en granit de l'Argentera, commémorant son décès à l’endroit même de sa chute dans la forêt de la Maluna … La moto espagnole de 68 kg, en dépit de sa conception robuste,  était bel et bien morte 100 mètres plus bas.

Pour recoudre les tendons arrachés des ischio-jambiers, le chirurgien qui l’avait opéré n’avait pas fait dans la dentelle: une cicatrice verticale de 25 centimètres barrait l'arrière de sa cuisse gauche. Mais le résultat était là: deux mois après sa gamelle magistrale, une ligamentoplastie  et une intense rééducation lui permettaient de  sortir debout de la clinique du Parc, Lyon 6ème. Personne ne l’attendait dans le hall. Après avoir signé la paperasserie administrative, il était dehors, se délectant de la douceur matinale de ce début juin. En bras de chemise de lin écru, il arborait de superbes bretelles de cuir fauve et boucles de laiton qui maintenaient son jean brut selvedge Tuffery. Ses hanches, encore trop douloureuses, ne supportaient pas le contact appuyé d’une ceinture … Valentin était bien incapable de conduire. Du reste il n’avait plus de voiture depuis longtemps, ayant toujours préféré les deux roues ... Appuyé sur sa canne d'aluminium époxy, il aperçut une ribambelle de taxis qui stationnait à proximité. Il héla un break VW Passat. Le chauffeur chargea son maigre sac polochon dans le coffre puis l’aida à s’installer sur la banquette arrière d'alcantara noir, large et moelleuse comme une balancelle. Valentin fut saisi par le puissant arôme  artificiel de cannelle qui régnait dans l’habitacle. Enfin, c’était mieux que l’odeur du tabac froid ! Avant le démarrage, il ouvrit la fenêtre pour aérer et observa de jeunes enfants qui s’ébattaient dans la cour de la maternelle Tonkin toute proche; du préau s’échappait une ritournelle juvénile qui énumérait voyelles et consonnes de l’alphabet. Valentin sourit au spectacle malgré la douleur... 

Dans le flot de la circulation du cours Vitton , motos et scooters se faufilaient entre les autos. Valentin envia les pilotes. Mais il lui faudrait bien accepter l'idée d'être infidèle pour un temps à sa passion motocycliste et envisager l’achat d’une voiture automatique, de celles qui laissent la jambe gauche totalement au repos… Il y songeait sérieusement, mais pour l’heure, le taxi le déposa à son domicile, au 4 rue de Seze, à deux pas du Rhône. Dans l'entrée, il leva son courrier qui menaçait de déborder de la boîte aux lettres de bois puis, sac à l'épaule, se dirigea en claudiquant vers l'antique ascenseur Drieux-Combaluzier. Dans le couloir du deuxième étage qui menait à son appartement, d'une porte voisine s'échappait le parfum prégnant d'une tarte à la mirabelle caramélisée, flottant littéralement dans l’air. Ce n’est pourtant pas la saison ! se dit-il. Et aussitôt l’idée d’un mâchon roboratif s’imposa à son esprit comme une évidence après des semaines de nourriture compartimentée et insipide. Il irait dès ce soir chez Daniel & Denise,  rue de Créqui, un « bouchon » réputé dont il goûtait, outre la cuisine, la décoration de boiseries recouvertes de photos de personnalités, de chromos animaliers et d’aquarelles pâlies. Mais en pénétrant chez lui, une lettre dans la pile, retint son attention. Elle provenait de l’expert qui avait examiné la moto hélitreuillée, aux fins d’indemnisation. Sans précaution, il annonçait que la Sherko Cabestany  avait sûrement été sabotée. Subitement le pouls de Valentin s'accéléra et sa bouche devint sèche …
A suivre (peut-être!)

Sherco CabestanySherko Cabestany Replica