- Oh Papy, raconte nous encore une histoire de bescherelosaures!
- OK, arrêtez de jouer à déprogrammer l'aspirateur robot de votre maman 
installez vous confortablement et écoutez ...
Il était une fois, il y a très très longtemps, 
une tribu appelée les bescherelosaures...
Une espèce très dangereuse 
heureusement disparue comme tous les dinosaures !
A cette époque, Soène avait organisé un défi 
qui consistait à nous faire exprimer en vieux français.
- En vieux français? Tu veux dire qu'avant toi les gens parlaient différemment?
- Oui les enfants! Vous le savez, Soène était une des gardiennes du temple de l'orthographe et de la grammaire.
Ils étaient encore assez nombreux à cette époque les bescherelosaures (charmantes personnes au demeurant et d'agréable compagnie!) à vouloir que rien ne change et cacardaient comme les oies du Capitole dès qu'un réformateur faisait mine de vouloir simplifier quelque chose !
- Pourtant ils s'apercevaient bien que le monde orthographique était en train de s'écrouler ?
- Oui, et par ce jeu les bescherelosaures admettaient implicitement que par le passé le français avait évolué
mais qu'il n'était plus question d'y toucher !
- Mais pourquoi?
- Les raisons sont nombreuses mais je n'en avancera qu'une seule : ne pas accepter que le monde évoluait irréversiblement et les gens ne voulaient plus perdre leur temps à appliquer des règles incohérentes auxquelles s'ajoutaient des légions d'exceptions ! Heureusement bien des années plus tard, on a supprimé certaines règles absurdes comme par exemple  le doublement des consonnes, la disparition du subjonctif ou encore les adjectifs et les participes passés qui sont devenus invariables ! Un pur bonheur !
- Dis Papy, tu en connais toi du vieux français?
- Quelques mots oui, mais le plus drôle ce sont les injures! Apprenez-en quelques unes les enfants, c'est très stylé dans la cour de recré d'agonir d'injures ses petits copains en vieux françois !! Par exemple:
"Nodocéphale" (tête de noeud) "Coprolithe" (merde fossilisée) "Alburostre" (blanc bec)  "coquebert" (nigaud) ou encore "Fesse-Mathieu" (avare)
-Ah ah très drôle !!
- Enfin rassurez-vous les enfants,
tout ça c'est du passé ...

Et comme le chantait l'inénarrable Annie Cordy, 
grande précurseuse  du langage djeunes:
ce ca ke bo !!

ce ca ke bo