Au bord du jardin de la résidence,
les deux jeunes filles d'une douzaine d'années
achèvent l'enterrement d'un crapaud ...
Elles ont posé délicatement un petit bouquet de mimosa
pour parfaire leur macabre distraction ...
Je leur demande si je peux faire la photo
pour mon blog. Elles acquiescent.

crapaud


Songeur,  je me dis qu'en mourant en février,
il a raté de peu la saison des amours batraciennes...
Dommage,  car chez les crapauds
on ne doit pas avoir l'occasion de rigoler tous les jours !!
Je lis l'épitaphe sans faute d'ortographe,
et je leur demande:
Il parlait latin?
Elles se marrent !