Pour débuter la semaine en douceur, 
et se faire du bien par les oreilles!
Une chanson du Grand Charles
interprétée par le Laurent,
une mélodie entêtante,
un poil nostalgique,
qui ramène du sable dans les tongs:
Le vieux piano de la plage ...

Adieu, adieu piano
tu sais combien peuvent être cruelles 

Ces notes que tu joues faux
mais dans mon coeur ouvrant ses ailes 

S'éveillent alors la douce rengaine 
De mon heureux sort ou de mes peines... 
Lorsque tu tapes, tapes, toute la semaine mais le samedi 
Quand les jeunesses débarquent 
Tu sais alors brigand de la plage 
Que ton souvenir les marque 
Et qu'un beau soir, passé le bel âge, 
Un autre que moi devant la piste 
S'arrêtera là, et sera triste 
En écoutant, le coeur battant 
L'air d'ses vingt ans...

Ecoutez, fredonnez, profitez !

Laurent Voulzy Le Piano De La Plage