Il m'était impossible de séjourner en Normandie
et de ne pas visiter Portbail...
Dans ce pays où la plupart 
des noms de communes se terminent par "ville",
Portbail fait exception. 
Et c'est le titre de la plus belle chanson d'Alain Souchon:
Portbail.
"Au bout des rails, 
la jolie maison de Portbail".
Je me suis donc mis en quête...

Le rail, je l'ai trouvé, menant vers le village,
une voie unique cahotante sous le poids des ans,
aux traverses torses, aux rails rouillés
et au ballast herbeux à souhait...

Porbail 1


Puis la maison, je l'ai cherchée, cherchée...
et, tout près du port, j'ai jeté mon dévolu
sur celle-ci, qui me paraissait parfaitement convenir ...

Porbail 2


"La-bas dans le Cotentin, j't jure, mon amour,
J'ferai(s) tout pour que nos baisers durent toujours ..."
La mélodie traina dans ma tête tout l'après-midi ...