Moi, vous me connaissez?
Voilà le genre de nouvelles
dont je raffole !
"Psocoptères, collemboles et autres acariens prolifèrent sans doute déjà dans votre verdoyant et chatoyant sapin de Noël. Leur nombre peut atteindre jusqu'à 25.000 par arbre. Telles sont les conclusions d'une enquête menée à l'université norvégienne de Bergen. Elle explique que ces insectes en hibernation «se réveillent lorsque l'arbre se trouve au chaud dans le salon» et qu'«en sentant cette chaleur et la lumière, ils croient que le printemps est de retour et reviennent à la vie.»

«Cela va de soi et c'est même plutôt bon signe! réagit Vincent Houis, agronome à l'Association française du sapin de Noël naturel. Les sapins sont un morceau de nature et ils ne subissent pas de stérilisation alors forcément, ils contiennent toutes ces petites bêtes, qui ne sont d'ailleurs en rien dangereuses.»

Bjarte Jordal, spécialiste des insectes à l'université de Bergen, se veut aussi rassurant: d'une part ces créatures microscopiques sont pour la plupart invisibles à l'œil nu et ne s'amusent pas à cabrioler ailleurs que dans l'arbre et d'autre part, nos plantes d'appartements contiennent elles aussi foison de bestioles, qui jusqu'à maintenant n'ont pas fait preuve de nocivité.

Vincent Houis va même plus loin afin de relativiser toute inquiétude: «L'homme aussi est colonisé par des bactéries. Il faut prendre conscience que nous avons des animaux sur notre peau!»


Après tout la charité chrétienne est universelle,
y'a pas de raison que nos lointains cousins n'en profitent pas!!
Joyeux Noël !!!

JN