830 km de pluie et de brouillard ...
Le cadencement des essuie-glaces,
le confort du régulateur (moi vous me connaissez!),
les infos insolites de la radio des autoroutes:
"Sur les voies, prenez garde à un matelas, des bottes de foins,
une vache, un chevreuil, et même une brouette..."
Et puis, bien des heures plus tard,
le voile qui se déchire
au sortir de l'Estérel...
Les navettes incessantes
des jets privés sur l'aéroport de Mandelieu,
les tentes à pique-nique pour riches
plantées dans le sable qui brillent au soleil revenu...
Pas de doute, mon "grand pont" est terminé,
suis bien rentré chez moi !!
cannes