Pieds nus sur le plancher
qui gémit sous mes pas,
dans la maison silencieuse,
je m'approche de l'objet convoité.
J'ai tôt fait de verser l'eau dans le réservoir
et la mouture brune dans le filtre.
Ici, c'est du "café papier" ...
La bête chuinte et crache,
tousse et glougloute
jusqu'à la dernière goutte...
Impatient de boire mon philtre,
je ne peux attendre la fin du filtre.
Alors me brulant les doigts
à retenir la coiffe de plastique,
je verse le breuvage avec fébrilité ...
Je peux enfin lever les yeux:

Les nuages ont disparu,
bientôt le soleil va se lever,
je n'ai pas à aller voter.
Demain, c'est le printemps !
An_mone_cadr_e