Il était une fois des orchidées
qui étaient bien malheureuses:
Elles habitaient un luxueux palais
de cristal derrière d'une porte fenêtre
qui donnait sur une terrasse ensoleillée de la Cote d'Azur.
orchid_0
Mais me direz-vous, y-avait-il là de quoi se plaindre ?
Attendez, attendez la suite !
Leur jardinier s'absentait souvent
et devait fermer les volets durant de longues semaines
les plongeant dans l'obscurité la plus totale ...
orchid_1
Un jour rentrant de voyage, sa valise à peine posée,
le jardinier ouvrit les volets
et découvrit ses chères plantes fort en colère.

" Cela n'est plus possible, Maitre Vénéré,
Nous avons peur du noir et sommes toutes oppressées,
Si cela continue, à force de partir,
Un jour en revenant, vous nous verrez mourir!
"
(Note aux béotiens: les orchidées s'expriment toujours en alexandrins
pour qui peut les entendre)

Notre jardiner, sensible à la supplique,
pris conscience du danger!
Il leur répondit en ces termes:

"Orchidées chéries, j'entends votre pétition
et je vais de ce pas trouver une solution:
Je sais ce qu'il vous faut, et vraiment c'est du bol:
La fin de tous vos maux s'appelle lampe horticole!
"
(Note aux béotiens: Pour se faire comprendre des orchidées
il faut naturellement leur répondre en alexandrins)

Le jardinier trouva sur le net ce qu'il cherchait:
Une énorme lampe à spectre solaire
pour laquelle il dut bricoler un support déflecteur.
orchid_3
Branchée sur un programmateur,
en l'absence du jardinier,
la lampe désormais éclaire de 8h à 17h
les orchidées qui peuvent chaque jour
s'adonner aux joies de la photosynthèse !
Rassurées, n'ayant plus peur du noir,
elles se sont mises à pousser, pousser,
orchid_5

orchid_4

l'une d'entre elles s'est même décidée
à sortir immédiatement une hampe florale !
orchid_6
Peut-être une première fleur pour Noël ?