Antiblues !

17 décembre 2018

Noir.

La tite blague du lundi matin?
Mais oui !

Sourions, sourions, il en restera toujours quelque chose!

humour noir

J'ai bien une petite idée mais c'est perso !! 

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 décembre 2018

Une mise en garde

Ce dimanche je joue un jour en avance avec Leiloona !

leiloona-une-photo-qq-mots


Avec ce cliché de Zhu Liang:

zhu-liang-772687-unsplash

 

Avant de sortir du restaurant, Valentin avait glissé tant bien que mal l'arme dans la poche intérieure de son ample blouson de cuir vintage.
Fabriquée en polymère, cette version Glock 17C avec compensateur de recul, était légère et compacte. Il décida de s’équiper rapidement d'un holster d'épaule, seul moyen pratique de la garder sur soi discrètement sous une veste. Kumail lui avait confié également dans un sac plastique anonyme, deux chargeurs supplémentaires et deux boîtes de 50 cartouches 9mm Winchester 115GR .

Sur le chemin qui le ramenait à sa voiture, Valentin fit une halte avenue Jean Jaurès dans une brasserie à la recherche d'une bière d'abbaye seule capable d'effacer en 33cl de liquide aromatique, le goût acre du thé noir qui lui tapissait encore la bouche.
Sur son torse, la pression de l’arme, déjà chargée, lui procurait un sentiment étrange de sécurité et d'excitation.  Il savait sa vie menacée depuis qu'il avait reçu un petit cercueil noir dans sa boite aux lettres et que la voiture de son voisin avait été mitraillée. Par erreur. Les trafiquants de cannabis sur lesquels il enquêtait avaient retrouvé sa piste et jouaient de l’intimidation.
Profitant de sa pause, il téléphona à Claire qui avait du reprendre le travail dans le laboratoire d'analyses où elle exerçait.
-Alors, demanda-t-elle d’une voix faussement détachée, tout s’est bien passé ?
-Oui sans problème, Kumail est un homme de parole. Je vais reprendre la route, je serai à Besançon en fin d'après-midi. Je ferai un saut à ma brigade et on se retrouve à 22h ?
-Oui mumura simplement la jeune femme. A l’entendre Valentin savait qu’elle souriait …

A l’instant même où il posait le pied sur la première marche de l’escalator du parking St Michel, une jeune femme asiatique qui emboita le pas. Au bout de quelques secondes, Valentin reconnu la jeune serveuse du Chongqing. Sans son kimono de couleurs vives et en tenue de ville -chemisier clair et queue de cheval- le rapprochement n’était pas évident à faire ! Elle se tourna vers lui, levant la tête :
- Kumail pas bon. Pas bon ! dit-elle d’un air grave. Lui méchant homme !
Subitement Valentin réalisa qu’elle l’avait suivi et attendait le moment propice pour lui parler.
-Mais pourquoi dites vous cela ?
-Pas pouvoir dire mais Kumail pas bon !  Attention !
Déjà ils arrivaient à l’étage, la jeune femme se précipita dans l’escalator descendant, laissant Valentin perplexe. Le pakistanais avait la confiance de Valentin; ne venait-il pas de prendre des risques pour lui fournir l'arme exacte demandée?
Que pouvait alors signifier cette mise en garde ?

 

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

15 décembre 2018

Ne les confondez pas! ( C'est de la culture G)

 Les mots de Ma' en 2018 je m'y décale
chaque samedi matin, comme d'hab !

Aujourd'hui c'est: "Sapin".

Il a été ministre de la Fonction publique et de la réforme de l'Etat.
Mais que pendant 3 mois seulement !
Une sorte de record pour s'attaquer à un tel problème !
ça lui a mis une tête comme ça!

MS 2

Qu'en reste-t-il ?   Ça n'a pas marqué les esprits! 
Faut croire qu'il n'est pas du bois dont on fait les changements ...
Monsieur Michel Sapin !

Lui par contre a préparé le transfert de l'Ecole Nationale des Officiers
de Sapeurs Pompiers de Nainville les Roches (Essonne) vers Aix en Provence.
Tout un programme! 
L'histoire ne dit pas s'il a aussi porté les cartons!
Cela méritait-il vraiment un encart dans Wikipedia, monsieur Michel Sappin ?
(Vaut pas une photo ...)

Non non, ne me remerciez pas! Avec un "p" ou 2 "p": 
c'est avec plaisir que je contribue à l'amélioration de votre culture générale ! 
Autrement, si cela peut vous intéresser, je vous rappelle que
Leroy Merlin vend 3 planches sapin brut 22x100mm, L: 1,8m pour 14,50 € .

lot-de-3-planches-sapin-brut-22-x-100-mm-l-1-8-m

 

                                                                   Images du Net 

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [39] - Permalien [#]

12 décembre 2018

Elle attire mon attention !

Nos amis laitiers,
amis pour la vie? 
Pas si sûr !
Cela dépend desquels ...
Mais c'est quand même 'achement bon !

'achement bon !

Posté par Antiblues à 10:16 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

10 décembre 2018

SVP, parlons un peu d'autre chose !

La tite blague du lundi pour animer une semaine 
d'un vrai sujet de conversation, lui  ...

20181210_052119

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]


09 décembre 2018

Kumail

Ce dimanche je joue un jour en avance avec Leiloona !

leiloona-une-photo-qq-mots


Avec ce cliché:

Atelier-décriture-320

                                            De TonyWan

L'homme lui avait donné rendez-vous au restaurant chinois le Chongqing rue Sébastien Gryphe dans le 7ème arrondissement de Lyon. Vers 14h. Il se faisait appeler Kumail,  prénom très populaire au Pakistan. Valentin laissa sa vieille Clio hors d’âge au parking St Michel et termina à  pied. Il aimait traverser ce quartier très populaire animé d'exotisme où les gens de tous horizons savaient vivre en bonne intelligence.
En poussant la porte de l'établissement, il fut saisi par les arômes prégnants de la cuisine extrême-orientale auxquels se mêlait le parfum du thé au jasmin. En ce début d'après-midi la salle était presque vide, de nombreux clients étaient déjà partis. Une jeune serveuse l'accueillit. Son large sourire accentuait un peu plus la fente de ses yeux sombres. Elle portait un kimono chamarré et ses cheveux relevés mettaient en valeur une nuque gracile. Valentin lui précisa qu’il avait rendez-vous avec Kumail. Aussitôt son sourire s’estompa et d’un geste de la main, elle l’invita à le suivre. Elle disparut derrière une épaisse tenture de velours rouge que Valentin souleva à son tour… Il était très impatient de découvrir ce qu’il était venu chercher… Son cœur se mit à battre un peu plus vite.

Kumail l'attendait seul dans une petite pièce borgne où manifestement il achevait de déjeuner.  La jeune femme s'affaira à  débarrasser la table en laissant une théière et deux minuscules tasses. Valentin nota ses gestes rapides et précis, faussement précipités. En quittant la pièce, elle ferma la porte sans bruit. Valentin connaissait bien Kumail, rencontré lors d’une perquisition du service des Douanes. Chacun était d'un différent côté de la barrière mais ils avaient appris à s’apprécier mutuellement au fil du temps. Kumail se leva pour une accolade traditionnelle puis il versa à boire dans les tasses de porcelaine. Un thé fumant et noir d’encre répandit un parfum astringent. Valentin fit une grimace discrète – il détestait le thé – mais il se devait d’accepter le protocole de toute discussion sérieuse avec un oriental.  Kumail le regardait en souriant. Un regard pointu. Une barbe bien entretenue lui mangeait la moitié de son visage émacié. Ils burent ensemble, silencieux, assis face à face.
Puis l'homme se pencha et sans un mot, posa sur la table un carton de la dimension d'une boîte à chaussures.  Il enleva lentement le couvercle et extirpa de son emballage de polystyrène l'objet tant convoité par Valentin. Un Glock 17 ! L'arme de poing autrichienne luisait doucement dans la lumière artificielle. L'air subitement grave, le pakistanais la tendit à Valentin en lui citant dans un anglais impeccable un proverbe pachto «The best weapon  is the one that is closest to the hand » ! La meilleure arme est celle qui est la plus proche de la main ! Valentin tendit une liasse des 800 euros réclamés - un prix d'ami au marché noir - puis s’empara du pistolet semi automatique.
Curieusement, en caressant déjà la gueule menaçante, il songeait à Claire. Il savait déjà que la jeune femme  allait détester cet objet.

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

08 décembre 2018

Un doute affreux

Les mots de Ma' en 2018 je m'y décale
chaque samedi matin, comme d'hab!

Aujourd'hui c'est: "Or & argent"

A Cannes, ville de l'or et de l'argent,
serait-on tombé sur la paille?

paille 1 copie


Mais je ne veux pas vous laisser sur cette angoissante question,
écoutez plutôt cela:
L'Or et l'Argent, valse de Franz Lehar

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [38] - Permalien [#]

05 décembre 2018

Servez-vous!

Envie d'une belle paire de Weston à 800 euros?
Ouvrez simplement la caisse et servez-vous,
il doit surement y avoir votre pointure !

Weston copie

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

03 décembre 2018

Evitons les intermédiaires...

Allez, la petite blague du lundi matin
histoire de bien commencer la semaine par un sourire,
y'en a bien besoin !



Si, c'est vrai!!

expert

 

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

02 décembre 2018

Une belle idée!

Pour mon anniversaire,
Soène m'a offert ce drôle de livre!
Un agenda plutôt conçu par Régine Barat
à l'usage de jeunes lecteurs !
(J'en suis très flatté !!)

agenda 1

Je suis bien décidé à l'attaquer le 1er janvier !
J'ai déja trouvé le petit calepin journalier
que l'auteure conseille de tenir en marge.
Et regardez, dès le 14, elle évoque ma salle de sports,
c'est pas beau, ça?

agenda 2

J'ai vraiment hâte d'être au 14/08 pour taguer "mon" mur !

agenda 3

Et puis j'ai trouvé ma proposition pour un prochain défi du 20 en 2019 !
J'ai laissé là pour m'en souvenir le superbe chat-marquemapage glissé en prime...

agenda 4


Merci Soène pour ce cadeau vraiment original qui m'a vraiment touché ! 




Posté par Antiblues à 08:45 - - Commentaires [15] - Permalien [#]