Antiblues !

18 janvier 2017

Mais à quoi ça sert?

Je me demandais bien à quoi peuvent servir
ces étranges boulons fluo fixés sur les roues du camion...

Boulons & écrous


Grand merci à RTU qui m'a filé la réponse !
Et vous, vous en pensez quoi?

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Encombrants

A la dechetterie,
pour jeter les encombrants
il y a souvent la queue pour entrer...
Mais que vois-je??
Y'a un scoot qui attend!

dechetterie


Pendant que je me morfonds, je me demande bien
ce qu'il peut bien avoir de si encombrant à jeter!
Son scoot peut-être !

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2017

La blague du lundi matin : la suite du 2 janvier

Allez la petite blague du lundi matin 
histoire de bien commencer la semaine par un sourire...

Souvenez vous il y a 15 j (déjà!)
je restais cette interrogation:

oeuf poule


Regardez ce que j'ai reçu dans le premier colis 

compte à rebours

Du coup, je ne suis pas plus avancé!

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

14 janvier 2017

Chaud devant !

Comme chaque samedi de 2017,
je joue avec les mots de Ma'
car j'adore jeudemoter à partir d'une photo!
Aujourd'hui c'est "Boisson chaude".

A l'occasion de la fête des lumières lyonnaise
les rues sont parsemées de vendeurs de vin chaud...
Boisson chaude


Mais ils n'offrent que du vin rouge
et je déteste le vin rouge chaud, errrkkk !
Même son odeur me dérange.
Alors, parlez moi du vin blanc chaud
(citron, orange, canelle, sucre)
que j'ai dégusté en Alsace sur les marchés de Noël
ça oui, un pur plaisir !

Boisson chaude 3


A Obernai, il est particulièrement délicieux!

Boisson chaude 2



Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [52] - Permalien [#]

11 janvier 2017

Bonne année mais pas que...

Je désirais vous envoyer mes vœux pour 2017.

Mais, après consultation d'un avocat spécialisé de mes amis, car ce n'est pas pour me vanter mais j'ai un ami avocat, il m'a fait prendre conscience de l'imprudence de ma formulation : vous souhaiter une bonne année, une bonne santé et la prospérité me soumet, en effet, à des risques de poursuites judiciaires...

 Voici donc la version rectifiée de mes vœux, en conformité avec le principe de précaution inscrit dans la Constitution. 

Nouvelle formulation:

 

Je vous prie d'accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite de votre part, mes vœux à l'occasion du solstice d'hiver et du premier de l'an, en adéquation avec la tradition, la religion ou les valeurs existentielles de votre choix, dans le respect de la tradition, de la religion ou des valeurs existentielles des autres, ou dans le respect de leur refus, en la circonstance, de traditions, religions ou valeurs existentielles, ou de leur droit de manifester leur indifférence aux fêtes populaires programmées.

Ces vœux concernent plus particulièrement :

la santé, ceci ne supposant de ma part aucune connaissance particulière de votre dossier médical, ni d'une quelconque volonté de m'immiscer dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin traitant ou votre assureur avec lequel vous auriez passé une convention obsèques ;

la prospérité, étant entendu que j’ignore tout de la somme figurant sur votre déclaration de revenus, de votre taux d'imposition et du montant des taxes et cotisations auxquelles vous êtes assujetti ;

le bonheur, sachant que l'appréciation de cette valeur est laissée à votre libre arbitre et qu'il n'est pas dans mon intention de vous recommander tel ou tel type de bonheur.

NB : le concept d'année nouvelle est ici basé, pour des raisons de commodité, sur le calendrier grégorien, qui est celui le plus couramment utilisé dans la vie quotidienne de la région à partir de laquelle ces vœux vous sont adressés ; son emploi n'implique aucun désir de prosélytisme. La légitimité des autres chronologies utilisées par d'autres cultures n'est absolument pas mise en cause.

Notamment : le fait de ne pas dater ces vœux du yawm as-sabt 1 Safar de l'an 1435 de l'Hégire (fuite du Prophète à Médine) ne constitue ni une manifestation d'islamophobie, ni une prise de position dans le conflit israëlo-palestinien ;

le fait de ne pas dater ces vœux du 2 Teveth 5774, ne constitue ni un refus du droit d'Israël à vivre dans des frontières sûres et reconnues, ni le délit de contestation de crime contre l'humanité ;

le fait de ne pas dater ces vœux du 3ème jour (du Chien de Métal) du 11ème mois (Daxue, Grande Neige) de l'année du Dragon d'Eau, 78ème cycle, n'implique aucune prise de position dans l'affaire dite "des frégates de Taïwan" ;

le fait de ne pas dater ces vœux du Quintidi de la 3ème décade de Frimaire de l'an 222 de la République Française, une et indivisible, ne saurait être assimilé à une contestation de la forme républicaine des institutions.

Enfin, l'emploi de la langue française ne sous-entend aucun jugement de valeur. Son choix tient au fait que si elle n'est pas l'unique langue avec laquelle je me vante d'être capable de communiquer, c'est celle que je maîtrise le mieux, je veux dire le moins mal..

Tout autre idiome a droit au respect tout comme ses locuteurs. Clauses de non responsabilité légale ;

En acceptant ces vœux, vous renoncez à toute contestation postérieure. Ces vœux ne sont pas susceptibles de rectification ou de retrait. Ils sont librement transférables à quiconque, sans indemnités ni royalties. Leur reproduction est autorisée. Ils n'ont fait l'objet d'aucun dépôt légal. Ils sont valables pour une durée d'une année, à la condition d'être employés selon les règles habituelles et à l'usage personnel du destinataire. A l'issue de cette période, leur renouvellement n'a aucun caractère obligatoire et reste soumis à la libre décision de l’expéditeur. Ils sont adressés sans limitation préalable liée aux notions d'âge, de genre, d'aptitude physique ou mentale, de race, d'ethnie, d'origine, de communauté revendiquée, de pratiques sexuelles, de régime alimentaire, de convictions politiques, religieuses ou philosophiques, d'appartenance syndicale, susceptibles de caractériser les destinataires.

Leurs résultats ne sont, en aucun cas, garantis et l'absence, totale comme partielle, de réalisation n'ouvre pas droit à compensation.

En cas de difficultés liées à l'interprétation des présentes, la juridiction compétente est le Tribunal habituel du domicile de l'expéditeur.

Après ce court préambule: je me permets donc de vous adresser...

mes vœux, prudents et sincères , pour 2017

20170111_050838


Merci à Chriss 69 (qui commente trop rarement sur ce blog)
pour m'avoir relayé cette excellente mise eu point ! 

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]


09 janvier 2017

La blague du lundi matin : Fashion victime

Allez la petite blague du lundi matin
histoire de bien commencer la semaine par un sourire...
Et rendez-vous mercredi ...

IMG-20170107-WA0000

Posté par Antiblues à 07:00 - Commentaires [17] - Permalien [#]

08 janvier 2017

Satisfaire la curiosité ...

Certains d'entre vous se sont demandés hier
quelle était la part autobiographique dans mon dernier billet.
Moi vous me connaissez? J'aime bien mettre les points sur les "i"
à chaque fois qu'il existe une zone d'ombre.
Alors voilà, je passe à confesse:

Le réveillon si sympatique à Lyon: vrai.
Les bonnes résolutions sur le smartphone: vrai.
Le brouillard lyonnais: vrai.
Le coup de klaxon au feu vert: faux.
La grande échevelée paumée sur le quai: vrai.
Le regard goguenard (presque) faux.
Enfin, à peine,  oohhh quoi, ça compte pas !! ...
Les voyageurs engoncés et les valises trop lourdes à porter: vrai.
Les coups de téléphone dans le compartiment: vrai,
mais le dialogue "typique" est inventé!
La fille du train: vrai (ben oui, y'a la photo!)
Les écouteurs et le contrôleur:
faux, je les enlève toujours mes écouteurs,
c'est la moindre des politesse!
La panne de cuisine pour le café: vrai et faux:
c'était sur un autre voyage.
La recherche de taxi à la gare: faux. Je rentre toujours en bus.
La pétasse fumant et téléphonant: au cas présent c'était faux, mais y'a tellement de fois où ça arrive !! (soupirs)
Jouer sur mon smartphone quand j'attends
(le bus ou aut'choz) : vrai.
Le bus qui arrive par la rue Maréchal Joffre: vrai.
Le coup de fil ... Bande de curieux, ça ne vous regarde pas !!

Voilà vous savez tout, ou presque, mais je ne dirai pas ce qui s'est passé quand la fille du train s'est réveillée, lalalèreuu ! 

train écran

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

07 janvier 2017

La solitude du velléitaire

Comme chaque samedi de 2017,
je joue avec les mots de Ma'
car j'adore jeudemoter à partir d'une photo!
Aujourd'hui c'est "Début d'année".

Bien sûr il y avait eu ce réveillon si sympathique
entre amis tellement sympathiques....
et puis ce premier janvier en roue libre
qui permettait de peaufiner les bonnes résolutions...
Il était bien décidé. Ne rien lâcher. Stay strong.
Mais, à midi, finir les restes de la veille, déjà, il aurait du se méfier...
Des bonnes résolutions?  Ah ça oui !
Il en prenait en ce début d'année,
même qu'il en avait fait un fond d'écran sur son smartphone:

Screenshot_2017-01-05-20-35-47


Et puis  48 h plus tard,
déjà les attitudes étaient moins nettes... Sa volonté s'émoussait .
Les bonnes résolutions se diluaient dans le brouillard lyonnais,
tenace comme ... comme ... un brouillard lyonnais!
Sur le chemin du retour, le 3 janvier,
y'avait eu d'abord ce gonze, là, au feu vert de la rue Garibaldi,
qui oubliait de démarrer avec sa grosse BM.
Et TUUUUT, le long coup de klaxon agacé!
Plus tard, dans la gare glaciale de la Part Dieu,
le regard goguenard et condescendant qu'il adressa
à la grande échevelée incapable de situer son wagon aux lettres repères du quai... C'était pourtant pas compliqué!
Dans le train, c'était bien pire... Il perdait patience.
Tous ces voyageurs, des empotés de première, engoncés dans leurs manteaux, à porter des valises trop lourdes pour eux!
Et qui téléphonaient à tue-tête sans vergogne ...
-"Allô, Allô?? J't'entends pas bien! On arrive à Avignon... Oui, oui... Non, non...Non, pas de retard... Préviens Mathilde que je suis malade, faut pas qu'elle vienne me chercher avec les enfants... Non, ça va, j'ai du Doliprane... Pas de toux, non... Enfin, si, un peu...
Oui oui, bisous bisous
..."
Et puis il y avait eu cette jeune femme qui dormait, abandonnée,
indifférente à tous, bien calée dans sa minerve...
Il l'observait et décida
qu'elle valait bien un petit cliché volé attendrissant ...
Mais pour quoi en faire? Il n'en savait rien...

train


Au contrôleur qui passait, il présenta son titre de transport
sans même daigner enlever ses écouteurs.
L'autre devait avoir l'habitude...
Au bar du TGV, vers 14h,
une panne en cuisine le priva de son expresso habituel...
A son arrivée, respirer l'air léger et ensoleillé du bord de mer ne lui procura qu'un bref soulagement car aucun taxi n'était en vue. Il se résigna à fouiller sans son portefeuille à la recherche d'une carte de bus ... Celui-ci se fit attendre 20 longues minutes: il avait raté le précedent de justesse. A coté de lui, une pétasse braillait au téléphone en fumant avidement. Il dut s'écarter... La routine. Déjà.
Ah, il était loin, le premier de l'an!
Pour tromper son attente, il décida de jouer un à jeu de son smartphone.
C'est alors qu'il relut son fond d'écran.
Ce fut comme un électrochoc... un rappel à l'ordre.
Il composa rapidement un numéro familier.
A un répondeur anonyme, il confia:
"Tu sais, je t'aime, tu me manques ..."
Du haut de la rue du Maréchal Joffre, son bus arrivait.
Il empoigna fermement sa valise.
La pétasse braillait encore sur le trottoir.

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [44] - Permalien [#]

02 janvier 2017

La blague du lundi matin :

Allez la petite blague du lundi matin,
histoire de bien commencer la semaine et l'année:

Enfin bientôt une réponse à la lancinante question!

oeuf poule

Posté par Antiblues à 07:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

01 janvier 2017

Une bonne année

Dans ce billet, préparé à l'avance,
je dépose ces mots précieux mais si fragiles
en espérant qu'un fondu bas du front
ne foute pas le bocson cette nuit...

voeux 2017


Des voeux d'espoir surtout 
et que s'estompe cette fichue impression du
"c'était mieux avant" ! 

Ne rien lâcher des valeurs auxquelles on croit
et que l'on partage ici ou ailleurs!
Je parle de compréhension, de tolérance mutuelle
et d'une certaine consentualité qui permettra
de vraiment vivre ensemble
et qui nous laissera toujours imparfaits certes,
mais libres et heureux !

voeux 2017

Posté par Antiblues à 09:48 - - Commentaires [18] - Permalien [#]